Les secondes 4 au musée d'Orsay

 

 

Les Secondes 4 accompagnés de Mme Kadjo et de Mme Soubrand, se sont rendus au Musée d'Orsay le Vendredi 19 mai par une belle matinée ensoleillée. Ils ont pu profiter de l'émotion que peut susciter le spectacle de vraies peintures de paysages. Les élèves et les professeurs ont partagé à midi, un pique nique dans le jardin des Tuileries .

 

 
 
 

 

 

 

Critiques de films des 2ASSP2

Dans le cadre de leurs cours de Lettres-Histoire, M. Gaël Goere a projeté aux élèves  de seconde ASSP 2 deux films traitant de la question de la vie des jeunes en quartiers populaires.

 

Les élèves ont réalisé des critiques des films La Haine de Mathieu Kassowitz et de Bande de filles, de Céline Sciamma.

Nous reproduisons ici les critiques de deux élèves !

 

Bande de Filles

Kaba Aissatou, 2SSAP 2

Bande de filles est un drame. Il s'agit d'une fille, Mariam, qui va se retrouver à marcher avec la bande de fille.

C'est une fille qui vit avec sa mère, son frère et ses sœurs.  Sa mère n'est jamais à la maison donc la jeune fille joue le rôle de la maman. A l'école, ses notes ont baissé et elle a une proposition de la CPE pour aller en professionnel. Mais elle n'accepte pas, et en sortant du bureau, elle est énervée et là La bande de filles l'appelle. Il y avait Adjatou, Filly, Lady. Elles lui proposent d'aller sur Paris mais Mariam refuse. En partant, elle voit Ismaël, un gars dont elle est amoureuse. Elle commence à  fréquenter les filles et se met à changer. Même si elle a peur de son frère qui joue le rôle du père, elle vit sa vie. A un moment, elle a une réputation de "fille facile" et elle décide de quitter la cité pour vendre de la de pour Abou, un grand de leur cité. La scénariste s'appelle Céline Sciamma et est sorti en 2014.

Ce film m'a intéressé parce qu'il raconte l'histoire d'une fille qui tombe dans les vices de la rue. L'histoire est originale mais reflète bien le comportement des gens de la cité et ce qu'il se passe quand on a une mauvaise réputation. Globalement, j'ai bien aimé car ça reflète la réalité.

 

La Haine

Cissé Maïmouna, 2ASSP2

La Haine est un drame réalisé par Mathieu  Kassowitz en 1995 qui évoque les violences des policiers faites aux jeunes. C'est l'histoire de trois amis, de trois religions différentes, ils vivent dans la même cité. Ils s'amusent ensemble.

Ce film est pessimiste. Il est en noir et blanc, ce qui montre l'intensité de l'histoire.

Cette histoire m'a beaucoup intéressée car elle parle des banlieues. Les acteurs ont bien joué leurs rôles. Le jeu des acteurs est convaincant. La musique est très réussie : il y a des musiques tristes pour les moments tristes et bien rythmées quand on change d'ambiance. Le rythme est bon car ils ont respecté le fait que l'histoire dure sur une journée. J'ai aimé le film car il est fait à partir d'une histoire réelle sur la vie des jeunes de banlieues : haines, violences, vols, agressions, solidarités ...). On voit bien le comportement des policiers face à la jeunesse des cités. Je donnerais comme titre : La vie des jeunes de banlieues.

  • Ce film m'a beaucoup plu mais je n'ai pas aimé le comportement des policiers face aux jeunes.
  • Sinon dans l' ensemble, c'est un film qui a été bien préparé et les acteurs étaient à fond dans leurs rôles.
  • Le temps a été respecté, le film trace une journée de 24h.
  • J'ai adoré la solidarité entre les ces jeunes et les trois amis qui restent ensemble jusque la fin.
  • Je n'ai pas aimé le fait qu'il n'y ait pas trop de filles dans ce film.

Participation à Art Expro !

Sous la présidence de madame la Rectrice, "Art Expro" valorise les projets artistiques, scientifiques et culturels réalisés par les élèves des filières professionnelles de l’académie.  Art Expro est un moment d’échange autour des problématiques liées aux arts et à la culture.

Cette année, la 15 ème année d’Art ExPro se tiendra le jeudi 27 avril 2017 au Centre Culturel de Chelles.

Les sections électricité du lycée Marcel Cachin participent à ce projet. Les CAP 2PROE, TRPOE et Bac Pro , 1 BEL 1, TBEL 1 seront présents avec M. Gaillot, enseignant en Arts Appliqués. Ils feront des démonstrations de construction de siège et de lampe à base de récupération de câble électrique.

Admirez leur travail !

 

A la découverte du cinéma péruvien

Les élèves de 2nde2 et 1ST2S3 sont allés voir au Cinéma Majestic Passy  le film péruvien "El soñador". Ils s'y sont rendus avec Mme El Yaalaoui, enseignante en espagnol,  le mercredi 15 mars 2017, jour de sa sortie nationale, dans le cadre de "Different Junior 2! L'autre cinéma espagnol.... pour les jeunes!", une façon de rendre accessible  le cinéma espagnol et hispanique pour les jeunes. 
 
Les élèves à cette occasion ont eu le privilège de débattre à l'issue du film avec les deux acteurs Elisa Tenaud, et Valentín Prado, ainsi que le jeune réalisateur au talent très prometteur Adrián Saba. Le cinéma péruvien a du mal à s'implanter en dehors du Pérou, et même à l'intérieur du pays. Il est peu reconnu dans le monde du cinéma où s'impose le géant américain. La découverte de ce film et les échanges avec l'équipe ont donné aux élèves l'occasion de connaître ce pays, ses paysages très diversifiés,mais également de s'intéresser aux métiers du cinéma.
 
Les vidéos et autres photos prises par un photographe apparaissent sur le site Facebook du groupe "Espagnolas en París", et pour en savoir plus sur ce groupe le site http://www.gnolas.org/joomla/ 
 
 
 




Sortie au musée de l'immigration

Vendredi 17 mars, les TBEL et les TFCA, accompagnés par Mmes Acqua et Ameqrane, ainsi que M. Goeré, se sont rendus au Musée Nationale de l'Histoire de l'Immigration.

Une visite de l'exposition temporaire a permis de découvrir deux siècles de migrations en France à travers différentes thématiques : l’expérience de l’immigration , les lieux de vie et de travail, le rôle de l’école, la participation aux luttes collectives, l’acquisition de la nationalité française, le sport comme moyen de socialisation... ainsi que les apports des migrants à la culture française au travers de la langue, des arts, de la littérature, de la musique mais aussi au travers des objets de la vie quotidienne.

Ils ont pu aussi admirer le Palais de la Porte Dorée, oeuvre architecturale servant de propagande pour justifier la colonisation.

 

 

 

Les 1ST2S3 à la BNF !

Le Jeudi 19 Janvier après-midi, les premières St2s3 accompagnés de Monsieur Prètre, professeur de physique et de  Madame Soubrand, professeur de français, ont eu la chance de pouvoir visiter, à la Bibliothèque Nationale de France ( BNF) , une exposition exceptionnelle sur "Blaise Pascal : le cœur et la raison" . Celle-ci présentait un grand nombre d'originaux du savant dans tous les domaines où il s'est illustré. 
 
Les élèves ont pu apprécier toutes les dimensions du génie, aussi bien en manipulant une réplique numérique de la première machine à calculer, la pascaline, qu'en approchant le manuscrit autographe des Pensées .
 
 
 
Ils ont réalisé des travaux après cette visite.
 
 
 
 
 

A la découverte de Poincaré

Jeudi 9 mars 2017, les seonde 6 se sont rendus à la Maison des Métallos, dans le cadre d'une séquence sur l'argumentation sur le thème du progrès.
 
 
Accompagnés de leur professeur de mathématique Mr Zerhouni, et leur professeur de français Mme Soubrand, ils ont saisi l'opportunité d'assister à une conférence intitulée "La meilleure et la pire erreur de Poincaré" animée par le célèbre mathématicien français de renommée mondiale, Cédric Villani.
 
 
 
Poincaré était un illustre mathématicien, physicien, philosophe et ingénieur français. Les élèves ont ensuite réalisé des travaux sur le sujet.
 
 

Sortie au Petit Palais des 1ST2S3

La classe de Premières St2s3, accompagnée de Thierry, un surveillant, et de Mme Soubrand, enseignante de Lettres se sont rendus au Petit Palais le jeudi 15 Décembre 2016 au matin, voir l'exposition "Albert Besnard (1849-1934), Modernités Belle Epoque" afin de contextualiser le roman Un amour de Swann de Proust (publié en 1913).

 

 

Une conférencière a su les captiver et  montrer l'intérêt de l'exposition.

 

Les élèves ont ensuite réalisé des analyses de l'oeuvre majeure de Albert Besnard : La Vérité entraînant les Sciences à sa suite répand sa lumière sur les hommes.

Production d'élèves

Description: Le tableau est composé de couleurs chaudes et sombres. On peut se figurer sur le  disque déterminé par la lentille d'un télescope, une apparition de l'infini et des rotations du monde dans l'azur. On dirait un lambeau découpé dans la voie lactée dans une de ces nébuleuses pareilles à un sang céleste, torrents divins. Dans chaque goutte est un soleil. On dirait que la nuit se peuple d'énormes tournoiements de roues, du spectre mystérieux des sphères. On discerne à leur flanc, en linéaments pâles, le contour de leurs océans, leurs créatures...tout cela rayonne d'une lueur étrange.

Rapport avec le titre du tableau : La peinture «La Vérité entraînant les Sciences à sa suite, répand sa lumière sur les hommes» c'est l'éternel symbole de la vérité fugitive poursuivie par l'humanité.

Rapport avec la séquence sur Un amour de Swann de Marcel Proust: «La Vérité entraînant les  Sciences à sa suite, répand sa lumière sur les hommes» montre qu'elle verve elle insuffle à un genre  qu'on croyait épuisé. Il y a un message dans ce tourbillon de vie et de couleurs. Il y a de  l'imagination, c'est comme si c'était une sorte de rêverie.

E.L 1ère St2s3

 

Description: Ce tableau est fait de bleu, de blanc, et vert, de jaune allant vers le orange, de violet et de noir. Il y a des ronds de plusieurs tailles qui représentent des étoiles, d'autres la terre, peut-être même la lune. Les personnages ne sont pas détaillés, ils viennent de loin, ils courent après la lumière. Il y a des personnages qui sont éclairés et viennent du haut et se dirigent vers le noir en suivant la lumière? Le personnage du bas sort peu à peu du noir en courant vers la lumière.

Rapport avec le titre du tableau: Le lien qu'on peut établir entre ce qui est représenté et le titre du  tableau est le fait que les hommes ont besoin de la science pour avancer (personnage qui court vers la lumière).

Rapport avec la séquence sur Un amour de Swann de Marcel Proust : c'est l'époque du XIX ème siècle, les auteurs, les œuvres et la vision du monde qui en dépend.

E.E. 1ère St2s3

«